lundi 18 juin 2018

Thalia théâtre présente Le Cabaret du Chat Barré


           La troupe Thalia Théâtre de Villepreux vous propose quatre représentations 
le 28, 29, 30 juin et 1er Juillet  2018 
mise en scène de Richard Leteurte 

Le Cabaret du Chat Barré


Ce n'est pas encore un cabaret, c'est un lieu où tous les abîmés de la vie viennent s'y réfugier. Un par un, ils défilent devant La Patronne dans l'espoir d'être recueilli dans cette famille improbable. Chacun arrive avec ses failles, ses manques, ses peurs, mais tous ressentent l'impérieuse nécessité de rester pour contribuer à la réalisation de ce spectacle improbable. Et c'est au contact des autres, contact parfois rude que les candidats à l'aventure du Chat barré se révèlent. La troupe constituée, ils entament les répétitions des numéros du show qui réhabilitera le lieu et ses occupants.

Drôles, touchants et parfois tragiques, tous ces personnages réinventent le monde, Casquette tient la Porte attendant patiemment son tour pour montrer ses tours. Maria la femme de ménage qui ne rêve que de faire son show. Jean Ignasse Le régisseur du lieu et sa Petrouchka de femme, tragédienne à ses heures, ne sait plus où donner de la tête.

Entre autres chats égarés, une strip-teaseuse au chômage et une SDF en reconversion professionnelle. On est accueilli par un étrange volatile jaune tandis qu'une ancienne diva ratiocine ses gloires d'antan. L'homme à tout faire se démène pour réparer tout ce qui foire mais n'est jamais aussi efficace que derrière sa clarinette ... Le tout sous l'œil sévère de La Patronne qui dévoile çà et là un cœur d'or dans un gant de fer. 

Et à la fin peut-être aurons-nous la chance que l'homme au bilboquet réussisse son tour ? 

Thalia Théâtre est en résidence au Théatre Euridice
110 rue Claude Chappe – 78370 PlaisirRéservation par téléphone au 01 30 55 50 05, aux horaires d’ouverture du Théâtre
Par mail à resa@eurydice-seay.fr  (un courriel de confirmation vous sera alors envoyé) par billetreduc


lundi 11 juin 2018

Adultères de Woody Allen par la troupe Thalia Théâtre


La troupe Thalia Théâtre de Villepreux vous propose quatre représentations 
 le 21, 22 ,23  et 24 Juin 2018 de la pièce de Woody Allen Adultères.

Woody Allen, maître des relations et des petites théories sur le couple, nous raconte ici ce qu'il connaît le mieux : les tourments amoureux de la bourgeoisie new-yorkaise, leur désespoir et leur arrogance, leurs petites lâchetés, égoïsmes mais aussi leur fragilité...





Thalia Théâtre est en résidence au Théatre Euridice
110 rue Claude Chappe – 78370 Plaisir

La salle étant petite, il est préférable de réserver par téléphone au 01 30 55 50 05, aux horaires d’ouverture du Théâtre
Par mail à
resa@eurydice-seay.fr  (un courriel de confirmation vous sera alors envoyé) par billetreduc




mardi 5 juin 2018

Loi ELAN : 
La grande braderie du logement social 


Communiqué DAL le 4 Juin 2018
ELAN, une loi en soutien à la spéculation et au logement cher


 La majorité LREM à l’Assemblée a adopté dimanche en première lecture le dispositif de vente de logements sociaux, et l'a même durci.



- Vente de logements sociaux occupés (de type PLS, logement social petites classes moyennes), à des sociétés privées, dont l’objectif sera d’évincer progressivement les locataires en place, comme on l'observe actuellement dans un certain nombre d'immeubles PLI (logement intermédiaire). En effet, chaque logement revendu au détail, et sans locataire, permet au découpeur de réaliser les meilleurs profits. On notera que  les logements sociaux les plus valorisables et donc les mieux situés seront plus fréquemment livrés à ces sociétés.

 
 - Vente à des particuliers : un marchand de sommeil ou un de ses prête-noms pourra acheter autant de logements sociaux qu'il voudra, dès lors qu'ils ne sont pas situés dans le même programme. On devrait les voir pulluler pour faire leur gras autour d’anciens logements sociaux  loués à la découpe ... Ajoutée à la vente à des ménages modestes qui se retrouveront piégés par le surendettement, cette mesure  va étendre considérablement le nombre de copropriétés dégradées.


 - Les logements pourront être vendus à bas prix puisqu'il ne sera plus fixé par les domaines. Ce choix est contradictoire avec la volonté affichée de financer les bailleurs pour construire de nouveaux HLM, qui seront en général plus chers ...


 - Avec la suppression de l'autorisation préalable du Maire à la vente d'un HLM, le gouvernement sacrifie à terme la loi SRU, sur l'autel de la spéculation. En effet, quelle municipalité poursuivra des efforts pour atteindre l'objectif de 25% de logements sociaux en 2025, si les bailleurs sociaux décident de vendre leur patrimoine, précisément celui situé dans ces communes car il a plus de valeur? Pour différer l’effet désastreux, les HLM vendus seront considérés comme tels pendant 10 ans, même s’ils sont déjà dans le circuit spéculatif  (la clause anti spéculative dure 5 ans..) ...

 
 En faisant adopter ces  dispositions le gouvernement sacrifie le logement social, comme l'ont fait de nombreux pays d'Europe de l'Est ces trente dernières années, lesquels connaissent désormais de graves crises du logement. A l’ouest, la Grande-Bretagne sous l’ère Thatcher, et plus récemment les Pays-Bas, sous la pression de la Commission européenne l’ont fait aussi. 
 
Ces ventes à marche forcées sont censées refinancer les bailleurs sociaux menacés par la razzia (commencée en 2017) de l'État dans les caisses des HLM, via la baisse APL (RLS).En fait il n’en est rien, car l’État a bien l’intention de poursuivre la baisse des APL, et les HLM n’auront d’autre choix que de vendre ... En effet si elle  fixe un nombre minimum de ventes, la loi ELAN ne fixe pas un plafond maximum du nombre de ventes ... Des politiques de vente beaucoup plus agressive pourraient donc voire le jour. 

Et ceci pour le plus grand bien des prédateurs de la finance puisque ELAN autorise les HLM à faire appel à des capitaux privés et donc à ouvrir la porte de la gouvernance des HLM aux investisseurs à buts lucratifs ...
Vendre le patrimoine commun édifié depuis plus d’un siècle pour loger le peuple et  faire appel aux prédateurs de la finance afin de rééquilibrer les comptes ... C’est l’avenir que  promet ELAN aux HLM, à ses salariés, aux locataires qui vont connaître une dégradation de leur cadre de vie et aux mal logés laissés une fois de plus à la porte d’un logement décent, stable, accessible et durable.

La Loi ELAN annonce une ville ghettoïsée, livrée à la spéculation et aux marchés financiers, tandis que la crise du logement, les expulsions locatives, le sans-abrisme, la précarité du logement, les marchands de sommeil, la cherté de l'immobilier et du foncier, à l’inverse des annonces des ministres du Logement seront en plein essor.



lundi 28 mai 2018

Entr’aidants café à Villepreux le 7 juin

 Le rôle d’aidant familial est souvent vécu comme une charge lourde, tant sur le plan psychique que sur les plans physique, émotionnel, social et financier. Être soutenu quand on est aidant est alors nécessaire pour lutter contre l’épuisement physique et psychologique.


Être aidant, c’est soutenir régulièrement voire quotidiennement un proche âgé, malade ou en situation de handicap. Beaucoup d’aidants n’ont même pas conscience de l’être et encore moins de pouvoir être aidé, explique-t-on à l’IPS. Accompagner de manière quotidienne ou occasionnelle un proche souffrant d’une pathologie invalidante ou d’un handicap peut être difficile : vie professionnelle et personnelle sont toutes deux affectées et le proche peut se sentir parfois isolé(e) et découragé(e).

L’aide apportée à son proche peut être importante, aussi bien en termes de temps, que de fatigue physique et psychologique. Sans compter que son périmètre est large, allant de l’aspect moral (présence, compagnie, soutien), à la prise en charge logistique (gestion administrative, courses, déplacements, tâches ménagères, repas).




Les rencontres sont gratuites et ouvertes à tous les proches aidants.Dans un cadre accueillant et favorable aux échanges, les « Entr’aidants café », sont l’occasion d’apporter aux proches aidants le soutien, l’information et le répit nécessaires.
C’est pourquoi, les communes de Plaisir, les Clayes-sous- Bois et Villepreux vous proposent à partir de cette année des rencontres  pilotées par l’Institut de Promotion de la Santé (IPS), service santé de Saint-Quentin-en-Yvelines


Le thème de la première rencontre au Cosy mardi 15 Mai à Plaisir  était « Être aidants, implications, complications ». Une séance co-animée par Vanessa Montagnac, psychologue clinicienne. Une dizaine de personnes étaient présentes, conjoints ou enfants de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, de Parkinson ou encore de schizophrénie.


Les prochains Entr'aidants cafés : 

Mercredi 30 mai
à l’Espace Auriol aux Clayes/Bois
de 10 h à 12 h sur le thème « continuer à vivre sa vie quand on est aidant ».
2 bis Allée Henri Langlois

78 340 Les Clayes-sous-Bois
Tél. : 01 30 49 61 12

Jeudi 7 juin
A la résidence de l'Orme à la Blonde
de 14 h à 16 h sur le thème « prendre soin de l’autre et de soi ».
 3 av. du Général de Gaulle 
78450 Villepreux
Tél : 01 30 80 80 41



Au Marina  le marina, à Montigny-le-Bretonneux, au Café le Cozy  Cosy cafe à  Plaisir, à l’espace Jacqueline-Auriol aux Clayes-sous-Bois et à la résidence de L'orme à la Blonde à Villepreux.
Le programme IPS

vendredi 25 mai 2018

Livres et Rencontres à la librairie JMS et une Exposition


Dans le cadre général des mobilisations d'humanité envers les migrants, (semaines de solidarité; marche solidaire pour les migrants;...) la librairie JMS  vous propose:



Une exposition de photos issues d'un travail d'étudiants. Ce travail a été exposé à Beaubourg en janvier 2018 du 29 mai au 9 juin prochain.



Rencontre avec Marielle Macé autour de son livre "Sidérer, considérer, migrants en France 2017" le 1er juin à 18h30


1 avenue H. Poincaré, Centre Commercial du Parc Montaigne

78210 Fontenay-le-Fleury