vendredi 14 décembre 2018

mardi 4 décembre 2018

Nous voulons des coquelicots à Villepreux vendredi 7 décembre


Près de 70 produits contenant du glyphosate font l'objet d'une demande d'autorisation de mise sur le marché français, a indiqué l'Agence de sécurité sanitaire (Anses), dont les avis prendront en compte l'existence ou non d'alternatives disponibles à ce désherbant.
Onze demandes d'autorisations nouvellesÀ la suite de la ré-homologation du glyphosate pour cinq ans, décidée par l'UE fin 2017, l'Anses a reçu 58 dossiers en vue d'une ré-autorisation et 11 demandes d'autorisations nouvelles. En revanche, 132 préparations n'ont pas fait l'objet de demande de renouvellement et l'Agence vient de notifier aux industriels concernés la fin de leurs AMM (délai maximal d'utilisation fixé au 15 juin 2019).




Les chants proposés vendredi 7 décembre

Sur l’air de « gentils coquelicots » Merci aux coquelicots de la Drôme

J’ai descendu dans mon jardin
J’ai descendu dans mon jardin
J’entendais plus les chants d’oiseaux

Refrain : y’a plus de coquelicots m’sieurs dames y’a plus de coquelicots

Peu à peu la vie se vide
De vie sauvage soyons lucides
C’est à cause des pesticides
Refrain

Ces poisons partout répandus
Jusque dans chaque individu
Dans la terre, dans chaque goutte d’eau
Refrain

Pour enrichir certains cyniques
Les géants d’l’industrie chimique
Les abeilles meurent ils font du fric
Refrain

Des bêtes et plantes avons besoin
Des bêtes et plantes avons besoin
Sans elles que seraient les humains.

Nous voulons des coquelicots m’sieurs dames
Nous voulons des coquelicots !

Sur l’air de « gentils coquelicots »  Merci aux coquelicots de Saint Denis

J’ai descendu dans mon jardin
Pour y cueillir du romarin
Mais dans l’jardin y avait plus rien

C’est la faute au Gaucho mesdames
C’est la faute au Gaucho messieurs

Plus un oiseau plus un refrain
Plus de fourmis sur le chemin
Plus d’papillons, plus d’vers de terre

C’est la faute à Bayer mesdames
C’est la faute à Bayer messieurs

Avant qu’il ne reste plus rien
Dessus la terre ou dans la mer
Crions bien fort notre colère…

Plus de pesticides mesdames
Plus de pesticides messieurs

Sur l’air de « Mon amant de Saint Jean » Merci aux coquelicots du Morbihan

Je ne sais pas pourquoi ils acceptaient
Le glyphosa—t à l’Elysée
Mais quand les lobbies se sont ram’nés
Ils ont pris le fric sans broncher

Refrain
Pourquoi ne pas rel’ver la tête
Et aux pesticides dirent adieu
On ne croit pas toujours
Aux doux mots d’amour
Dits par Monsanto et ses gueux
Nous qui les aimons tant
On veut les revoir au bord des chants
Les rouges coqu’licots
Et les abeilles et les oiseaux

Sans plus réfléchir unissons nous—
Citoyen—citoyennes
Au lieu de se lamenter à genoux
Levons nos fourches, semons nos graines
Refrain

Ici à Villepreux comme ailleurs
Mont’une—nouvell’ferveur
Assez fou nous croyons au bonheur
Une eau, un’terre, un air meilleur

Refrain
Pourquoi ne pas rel’ver la tête
Et aux pesticides dirent adieu
On ne croit pas toujours
Aux doux mots d’amour
Dits par Monsanto et ses gueux
Nous qui les aimons tant
On veut les revoir au bord des chants
Les rouges coqu’licots
Et les abeilles et les oiseaux
Ajouter
Les pesticides
 C’est du passé
 On n’en veut plus! 

Chez nos voisins...

Mais  aussi samedi 8 décembre 

samedi 1 décembre 2018

Article du journal Toutes les Nouvelles sur l'arbre de l'association

Voici l’article du journal du mercredi 29 Novembre de Marine Delcros sur la plantation de l’arbre de l’association. La phrase « il a besoin de beaucoup d’eau », fait référence à la première année de plantation : Au cours de la première année de végétation, les végétaux ne doivent pas souffrir de la sécheresse car leur système racinaire n’est pas assez développé ni assez établi dans le sol pour leur permettre de résister à un manque d’eau prolongé.

Fleur de l'Alisier blanc
Cette idée de plantation d’un arbre pour compenser carbone fait des émules, Nadine une habitante de Villepreux vient de proposer un arbre à la commune. Ce pin élevé en pot depuis une dizaine d’années est une plantule rescapée d’une forêt de Lozère. Vous pourrez l’admirer prochainement sur la commune.
Article Toutes les Nouvelles 29 Novembre 18


Le pin de Nadine


dimanche 25 novembre 2018

Plantation d’un Sorbus Aria Magnifica à Villepreux


 
ADEM
L’empreinte écologique de l’informatique est très élevée.  
On appelle «  pollution dormante » la consommation électrique des datas centers qui abritent des milliers de serveurs informatiques. Les datas center français consomment 10% de l’électricité en France : 10 grammes de CO2 pour un mail envoyé sans pièce jointe, ce qui correspond à un bilan carbone identique à la fabrication d’un sac plastique et 19 grammes avec une pièce jointe. Pour diminuer son empreinte carbone on peut supprimer chaque jour les mails inutiles et retirer les pièces jointes lors des courriels de réponses. Supprimer 30 emails revient à économiser 24h de consommation d’une ampoule. 
ADEM

Compensation carbone des émissions de CO2 de l’association

L’Association Démocratie et Solidarité à Villepreux vous 
présente le nouvel arbre de l’association qui remplace le Sorbier des oiseaux mort lors de la canicule, cet arbre de la même famille supporte la sécheresse, le gel et les sols pauvres.



C’est un Sorbus Aria Magnifica, ou Alisier blanc, arbre mellifère, ces petits fruits rouges, les alises, sont comestibles mais astringents et appréciés des oiseaux. Il vit entre 150 et 200 ans. Cet alisier produit des grandes feuilles duveteuses, ce qui lui donne un aspect argenté : Au printemps les feuilles sont argentées puis vertes brillantes dessus et blanches dessous.                                                        
L’association remercie chaleureusement le service des espaces verts de la ville de leur aide précieuse pour la plantation au V Park.





vendredi 23 novembre 2018

Boycottons le Black Friday 2018

  
 illustration Réseau Envie
                                        Un Vendredi noir pour la planète bleue

Les enseignes vous incitent à craquer pour les promotions proposées à l’occasion du Black Friday 2018. Mais ces rabais sont en faite très peu élevés. Non seulement les marchands ont toujours tendance à appliquer des ristournes sur les produits les moins en vue ou à afficher des 
« jusqu’à -50 % » alors que cette réduction ne concerne qu’une toute petite partie des produits. 

UFC que choisir 

Mais surtout, ils continuent, pour afficher les rabais les plus importants possibles, à s’appuyer sur des prix d’origine élevés qui ne correspondent pas à la réalité. De plus Selon une enquête de la télévision allemande, un tiers des produits renvoyés est jeté à la poubelle. Pourquoi ? Parce que c'est plus simple de se débarrasser du produit, que de s'assurer qu'il n'a pas été abimé, qu'il fonctionne toujours et que de le remettre dans le circuit.

UFC Que Choisir 
UFC Que choisir



Camif.fr a annoncé sa fermeture le 23 novembre : elle dénonce une journée de "fausses promotions". Elle ne proposera pas d’offres spéciales aux cyberacheteurs, mais elle rendra son site e-marchand inaccessible.

"Le Black Friday représente l’inverse de ce que nous prônons à la Camif : cette consommation rendue compulsive par un matraquage à faire perdre la raison, qui n’a aucun sens ! Notre décision de fermer notre site Camif.fr ce jour-là n’a pas pour but de culpabiliser le consommateur, mais, de lui ouvrir les yeux sur le pouvoir qui est le sien". L’entreprise encourage ainsi les consommateurs à limiter des achats compulsifs, à privilégier les produits de qualité et made in France et à réfléchir sur les conséquences de la consommation à outrance. "Les consommateurs ont oublié le coût réel des produits. Ils ont du mal à comprendre que celui-ci puisse varier du simple au double, en fonction de l’endroit où il est fabriqué, de la qualité des matériaux utilisés ou encore des bonnes pratiques RSE qui sous-tendent sa création".

1 Aout 2018:  le jour du dépassement mondial, depuis ce jour l’humanité a dépensé l'ensemble des ressources que la Terre peut régénérer en une année. Si le monde entier vivait comme les Français, ce même jour aurait eu lieu le 5 mai 2018.